Blancpain Art Contemporain:MARIE JOSÉ BURKI AU JOUR LE JOUR

Marie José Burki In der Nähe (II), 2010 Vidéo

Marie José Burki
In der Nähe (II), 2010
Vidéo

MARIE JOSÉ BURKI
AU JOUR LE JOUR
2 mai – 29 juin 2013

Blancpain Art Contemporain
63, rue des Maraîchers, CH-1205 Genève
T +41 (0)22 328 38 02 – F +41 (0)22 328 40 03
galerie@blancpain-artcontemporain.ch
http://www.blancpain-artcontemporain.ch
Horaires : ma – ve 14:30 – 18:30, sa 14:00 – 17:00 et sur rendez-vous

Pour Marie José Burki, une exposition représente à chaque fois une nouvelle expérience dans le temps. C’est par une installation lumineuse – un néon orange resplendissant à travers la vitrine – que le visiteur est invité à entrer dans la galerie. Le néon, reprenant le titre de l’exposition, Au jour le jour, ne va pas sans rappeler l’une de ses oeuvres antérieures : Un jour qui était déjà une manière d’exprimer une échelle temporelle, une mesure du temps, et donc une tentative d’appréhender l’insaisissable. Il a suffit d’un simple redoublement pour que s’opère un glissement, laissant apparaître une sensation d’imprécision véhiculée par l’expression « Au jour le jour ».

Avec les séries In der Nähe I et II, l’artiste propose une confrontation. Un événement – un festival de musique en Belgique servant de prétexte – est représenté selon deux points de vue sous deux formes différentes. Un écran diffuse des photographies mises en mouvement par un processus de zoom appliqué en postproduction ; en miroir à ce procédé, une séquence vidéo est projetée au mur. D’un côté, les détails de corps se promenant tranquillement : gros plans sur une nuque tatouée, un coude fatigué, la couleur d’un vernis à ongle. De l’autre, des plans filmés en cadrage large de ces même corps dans la foule. C’est donc une histoire de relation entre le temps et le regard. Les corps, figés dans un espace suspendu, portent sur eux les marques de l’épuisement de la société contemporaine. L’artiste ne s’intéresse pas à l’action en cours – la danse effrénée ; elle choisit au contraire d’investir l’arrière-scène, ce lieu d’errance lui donnant l’occasion de saisir un moment durant lequel rien ne se produit.
Loin de mettre en exergue l’anecdotique, les séries In der Nähe permettent, par un processus de décadrage, de fragmentation et de suspension du temps, de porter un regard novateur sur notre époque.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: